Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2015

ASTUCES AU JARDIN

 1er novembre 2015:

Fabrication d'un composteur rotatif avec des planches de palette:

 

J'ai un peu tardé pour présenter les plans du composteur rotatif, mais les événements se sont enchaînés et je n'arrivais pas à m'y mettre.

C'est assez délicat de conseiller un plan-type, car chacun fera son modèle en fonction de la forme qu'il veut lui donner et du matériel dont il dispose.

De ce fait je ne vais pas donner de cote, mais plutôt un schéma d'ensemble

 

Fabrication de la cuve : (photos dans l'album "astuces au jardin")

- Sur un contreplaqué, un carton ou au sol, tracez un cercle avec pointe, ficelle et crayon.

- Placez les planches de palette côte à côte afin qu'elles couvrent ce cercle et vissez des traverses pour solidariser les planches.

- Retracez le cercle sur le plateau obtenu

- Dessinez un octogone inscrit dans ce cercle.

- Recommencez l'opération pour obtenir 2 plateaux identiques et découpez les 2 octogones,

 

Voilà ! Les flancs du composteur sont fabriqués.

 

En retrait des bords des octogones fixez de solides tasseaux sur lesquels seront vissés les 7 rectangles de la cuve qui affleurera sur les flancs. Le 8° côté est réservé à la porte de chargement et déchargement. Pour ma part ce 8° coté est constitué de 2 demi-panneaux qui s'engagent depuis l'extérieur par un système rustique en queue d'aronde.

Ainsi lors de la rotation, il ne peut pas tomber quand il a la tête en bas.

 

Les dimensions de ces rectangles et de l'octogone conditionnent le volume total de l'engin.

Ne soyez pas trop gourmand.

A titre d'exemple, un cercle d'un mètre de diamètre et un rectangle de 1 m. de long donneront une capacité qui approchera : en dm.

(5*5*3,14)* 10= environ 750 litres soit près de 500 kg de charge de compost.

C'est beaucoup pour de simples planches de palette.

De toute façon prenez des palettes épaisses, pas du tout venant.

Pour ma part, les planches font 2 cm d'épaisseur, le diamètre est de 80 cm et la longueur de 60. Ce qui fait environ : 4*4*3.14*6 soit 300 l pour 200 kg de contenu.

 

Rotation :

Un tube ou une barre cylindrique en acier de section circulaire servira d'axe.

Il suffira de percer en leur milieu les 2 flasques d'un trou légèrement supérieur au diamètre de l'axe.

Support :

Vous avez l'embarras du choix : chevalet en bois ou en cornières soudées.

Le principe est que l'axe roule sur un chemin de roulement.

Pour limiter les frottements, il faut que ce roulement se fasse fer contre fer.

Donc pour le cas du bâti en bois, fixez une barrette ou une cornière sur le bois afin que l'axe roule sur le fer.

Il ne faut pas que l'axe arrivé en bout de course tombe par terre. Mettez des buttées de chaque côté.

Pour ma part, je suis près d'un grillage et ne peux tourner le tambour en arrière ce qui fait que la cuve tourne toujours dans le même sens vers l'avant et l'axe n'avance pas mais tourne sur lui même contre la butée métallique.

 

Entraînement :

Pour ma part, j'ai mis 4 mancherons décalés à 90°.

Ils traversent la cuve de part en part et ont un trou en leur milieu dans lequel passe l'axe. Ainsi, en les fixant sur des tasseaux eux même vissés sur les rectangles, ces mancherons contribuent à soutenir la cuve en son point milieu afin d'éviter son fléchissement.

Attention !

Plus le manche est petit et moins vous aurez de force pour tourner la cuve.

Inversement, si le manche est grand, il faut qu'il puisse tourner sans labourer la terre !

Cette cote définira la hauteur de votre chevalet.

 

J'espère avoir été assez clair.

N'hésitez pas à me solliciter en cas de problème.

 

Au niveau investissement, il faut beaucoup de vis.

Pour ma part j'utilise des vis à tête fraisée à empreinte étoilée (6 pans) ou carrée de préférence aux vis traditionnelles philips ou pozigriv .

Avantage elles ne ripent pas.

Bon courage

2 décembre: VOLUME GAGNé:

la brouette fait 90 l.

dimensions intérieures du cadre: 76 cm sur 58/64 (petite et grande largeurs) soit 61 cm. attention! ces mesures correspondent à ma brouette.

76*61*14=65 l.

avec des planches hautes de 20cm vous doublez votre brouette (pour une 90 l. du même encombrement que la mienne)

1er  décembre: LA BROUETTE:

pour transporter des choses lourdes, la brouette se suffit à elle même.

dès l'instant où l'on veut emporter du vrac léger (tontes de gazon, compost, feuilles mortes, myscanthus, brf...), elle devient trop petite.

j'ai essayé de fabriquer une rehausse en forme de trapèze dans la continuité des bords inclinés de la brouette. dur, dur! je me suis donc simplifié la tâche à l'extrême et je vous présente donc le bébé.

REHAUSSE DE BROUETTE

chaque côté de la rehausse n'est plus trapézoïdal mais rectangulaire.

dimensions des planches longitudinales = la longueur du bac de la brouette.

dimensions des planches transversales= grande largeur de la brouette pour l'avant, petite largeur pour l'arrière. pour ces 2 dimensions, il faut enlever 2 fois l'épaisseur de vos planches.

percez 2 trous (diamètre légèrement supérieur au filetage) en bout des planches longitudinales, face aux traverses afin de ne pas éclater le bois lors du vissage. faites également des avant-trous sur les chants des traverses (diamètre de l'âme du filetage pour éviter de les voir éclater).

vu de dessus, vous aurez donc, planches sur chant, un trapèze isocèle.

vous pouvez consolider l'assemblage en rajoutant une pièce dans chaque angle. dès lors vous pourrez carrément visser vos planches sur ces pièces d'angle.

avantage: en plus de la solidité accrue, ces coins obtureront les vides laissés entre les coins presque à angle droit du  trapèze et les bords arrondis de la brouette. pour l'instant je mets 4 bouts de chiffons.

La hauteur de la rehausse dépend de la largeur des planches. Les miennes, de récupération, font 14 cm. c'est un peu juste.

pour tenir ce cadre sur la brouette, j'ai vissé 4 planchettes (moitié plus courtes que chaque planche sur  ces dernières. moitié sur la planche, moitié en dessous dans le vide). Ce sont ces ajouts qui maintiendront le cadre bien stable sur la brouette. voir photos sur album "astuces"

OPTION TAMIS :

en fixant ces planchettes bien parallèles aux planches et toutes à la même hauteur, la partie supérieure de ces planchettes vous servira de support à un tamis que vous fabriquerez d'une dimension inférieure de 1 à 2 cm aux dimensions intérieures du grand cadre trapézoïdal. j'ai pris du grillage à poule (de récupération, mais les mailles sont un peu trop petites)

vous pourrez ainsi tamiser (en raclant le compost sur le grillage avec une petite pelle ou truelle) le produit de votre composteur et remettre les gros morceaux dans le bac pour une fin de décomposition. N'oubliez pas de remettre toutes les grosses larves blanches dans le compost (cétoine dorée)

rangement: ces 2 cadres sont suspendus verticalement contre la cabane de jardin sur 2 pointes de charpentier pour le grand et 2 vis ordinaires pour le tamis.

OPTION CHASSIS:

vous pouvez aussi utiliser le grand cadre seul comme un (petit) chassis de forçage par mauvais temps en le posant sur un petit espace( radis, semis...) et en posant un verre ou plastique dessus. attention! s'il y a des enfants proscrivez le verre, DANGER!

COÛT:

planches et grillage récup'

16 vis dont certaines ont déjà servi.

bonne bricole et à bientôt.

 

n'hésitez pas à me parler du résultat ou des difficultés rencontrées.

Merci à Guy Boutin (Jardinot 45) pour son exemple de brouette et tamis, modèles du genre, mais compliqué (la réhausse ) à fabriquer.

Les commentaires sont fermés.